Les enjeux d’une pêche durable

Nos océans sont menacés ! Il est aujourd’hui essentiel de modifier les modes de productions et de penser à agir pour demain. Zoom sur les nombreux défis à relever et les enjeux de la pêche durable.

Quels sont les enjeux ?

167 millions de tonnes, c’est la production mondiale de poissons, mollusques et crustacés. 146 millions de tonnes sont destinés à la consommation humaine, 16% de plus que dans les années 1980. Nous consommons beaucoup plus de poissons qu’autrefois (20kg par habitant en 2014) et les océans l’ont bien ressenti. Ils subissent de nombreuses agressions : réchauffement climatique, acidification des océans, la pollution généralisée (un septième continent de plastique ?!), la surpêche et la pêche pirate.

Même si de nombreux États ont pris des mesures pour lutter contre le réchauffement climatique, comme l’interdiction des sacs plastiques en France, il reste encore de nombreux défis à relever.

 

Réduire la pollution des océans

Les océans sont victimes de toutes sortes de pollution : plastique, produits chimiques, dégazage en mer, eaux usées des bateaux, etc…  Un septième continent de plastique existe bel et bien et il fait six fois la France ! Les premières victimes de ce fléau sont les animaux marins, qui confondent trop souvent un bout de plastique avec de la nourriture. De plus, l’acidification des océans a augmenté de 30% depuis la première révolution industrielle.

 

pollution océan

 

Lutter contre la pêche illégale

La pêche illégale représente 12 à 28% des productions mondiales. Cette pêche pirate participe à la surexploitation des ressources et à la dégradation des écosystèmes marins. En effet, ils utilisent des engins très polluants et même parfois des techniques de pêches interdites comme à l’explosif ou au poison. Pratiquée au large des côtes où les restrictions de pêche sont faibles, la pêche illicite entraine aussi une perte d’emploi chez les pêcheurs et emploie parfois une main d’œuvre aux conditions de travail très difficile.

 

Lutter pour la survie des espèces

7% des espèces marines ont disparu depuis 1950. Protéger les espèces en voie d’extinction est un travail collectif. Il est important « d’éduquer le client » à prendre en critère la durabilité du produit acheté. Les industriels doivent aussi avoir des poissonniers formés, qui choisissent les poissons en fonction des saisons, de l’élevage etc. Quant aux associations, elles jouent le rôle d’informateur, en nous informant sur les démarches et les astuces pour consommer durablement.

 

Réduire l’impact du poisson d’élevage

Le développement de l’élevage encourage la surexploitation des stocks de poissons. En particulier l’élevage intensif qui impose aux animaux de terribles conditions de vie. Les poissons sont entassés dans des cages où la forte densité favorise la propagation des maladies et du stress. De plus, des antibiotiques et des pesticides sont utilisés dans la quasi-totalité des élevages.

 

Et, Saumon de France dans tout ça ?

nuage mot feuille

Saumon de France est conscient de la situation climatique d’aujourd’hui. Nous mettons en œuvre des actions pour tenter de réduire la surexploitation et de produire un saumon d’origine naturelle et de qualité.

Pour cela, il est essentiel pour Saumon de France de respecter les saisonnalités. Nos saumons sont pêchés entre décembre et juillet pour ainsi respecter leurs cycles de croissance.

Nos poissons sont nourris avec une alimentation garantie sans OGM. De plus, nos équipes sont à la recherche de la fabrication d’une nouvelle alimentation à base de farine d’insectes pour ainsi éviter la farine de poissons, un facteur de la surpêche.

Les Saumons de France profitent d’une faible densité d’élevage pour des meilleures conditions de vie.

Notre artisan fumeur achète les autres espèces de poissons à des producteurs locaux qui respectent les saisons.